Quels sont les différents types de leadership ?

Un bon leader doit savoir mobiliser ses équipes afin d’atteindre les objectifs. En cas de crise, il peut être intéressant d’apprendre à mieux connaître son mode de management ou de changer de style de leadership. Parfois, lorsque les problèmes persistent et qu’aucune solution mise en place ne fonctionne, un changement de leadership permet de renouveler l’équipe. Travailler son leadership, c’est d’abord faire preuve d’anticipation. C’est prévenir les temps de crise et s’y préparer activement. Cela permet de rebondir plus rapidement en cas de soucis dans l’entreprise.

Comment travailler son leadership ?

À chaque dirigeant son leadership. Du style de leadership découlent la posture du manager, le rôle des équipes, le type de management à établir, et la confiance.

Pour déterminer son style, travailler sa posture de manager, la renouveler, il est bon de se faire accompagner. Le manager peut faire appel à un coach pour un accompagnement personnalisé individuel qui lui permettra de travailler sa prise de décision, son management et sa posture de leader selon le style de leadership choisi.

Ce coaching sera alors majoritairement concentré sur l’aspect leadership. Il est également possible de faire des séances de coaching d’équipe afin de mettre en place un nouveau style de leadership et l’intégrer aux équipes. Ce coaching collectif permet aussi de résoudre les cas de crise. 

Il existe différents types de leadership, à chaque dirigeant de déterminer celui à mettre en place ou de voir lequel représente son management actuel. 

Le leadership autoritaire

Dans le type de leadership autoritaire, seul le dirigeant prend des décisions. Il est le supérieur hiérarchique de l’équipe, le décisionnaire et il donne les tâches à effectuer aux membres afin de mener à bien les projets. Ces derniers sont en adéquation avec la vision du dirigeant. Il encourage ses équipes et travaille ses compétences personnelles afin de les mener vers la réussite. En cas de désaccord, c’est au leader autoritaire que revient le dernier mot. 

Le leadership participatif

Le leadership participatif laisse à chacun le pouvoir de décision, ceci dans un souci de collaboration. Le leader participatif partage les responsabilités entre chaque membre de l’équipe. Une bonne communication est nécessaire pour mettre en place cela. 

Le leadership du laisser-faire

Le leadership du laisser-faire laisse l’équipe avancer et évoluer comme elle le souhaite. Le leader s’éloigne donc de la prise de décision, il base son management sur l’autonomie et n’intervient que très peu.

Le leadership avec un leader visionnaire

Le leader visionnaire doit inspirer ses équipes afin qu’elles adoptent sa vision. Dans cette conjecture, la confiance est cruciale car les équipes vont suivre le leader. Si des remises en question ont lieu, ce style de leadership ne fonctionnera pas. En revanche, en période de bouleversement ou de doutes, ce type de management peut être bénéfique pour indiquer une direction claire à l’équipe. 

Le leadership basé sur le coaching

Le leader agit comme un coach envers les équipes. Il travaille avec chaque membre pour améliorer ses compétences et le challenger. Le leader coach fait des retours aux collaborateurs, instaure un environnement de travail adapté et met à profit les compétences de chacun. Mêler executive coaching et leadership peut être un véritable boost pour certaines entreprises. 

Le leadership collaboratif

Le leadership collaboratif, ou affiliatif, consiste à instaurer un climat de confiance afin que règne une certaine harmonie au sein du groupe. Cette harmonie permet une résolution de conflits plus rapide et favorise la cohésion d’équipe. Cependant il faut être vigilant quant au respect des objectifs fixés.

Le leadership démocratique

Le leadership démocratique invite tous les membres de l’équipe à participer et donner leur avis, bien que le dirigeant ait le dernier mot.

Le leadership avec un leader « chef de file »

Dans ce type de leadership, le dirigeant se place en tant qu’exemple. Il est plus compétent, plus productif que les autres qui doivent alors suivre son exemple. En cas de difficultés pour des collaborateurs, le leader « chef de file » se doit de l’aider.

Le leadership transformationnel

Le leader transformationnel motive, stimule et encourage ses équipes. Ces leaders recourent souvent au coaching de comité de direction. 

Cela leur permet d’être accompagné dans la responsabilisation de leur équipe et la bonne balance entre l’acceptation de leur management et la concrétisation de leur vision.

Le leadership transactionnel

Le leader transactionnel donne des directives claires et récompense les collaborateurs lors de bons résultats.

Un style de leadership s’instaure et se travaille. L’adoption par les équipes et le dirigeant lui-même peut être longue et fastidieuse. Il doit correspondre aux valeurs et à l’esprit de l’entreprise.

C’est lui qui va permettre d’instaurer la confiance, la cohésion d’équipe et d’assurer la productivité. Il est important de choisir le type de leadership qui correspond le mieux à son entreprise. Il n’est pas impossible d’en changer s’il ne convient pas. 

Vous souhaitez en savoir plus sur le leadership ?

Consultez nos articles : 4 conseils pour améliorer votre leadership  et comment devenir un bon chef d’entreprise

 Partager