[Synthèse webinaire du 05/10] Entreprises familiales, les enjeux de la transmission

La transmission d’une entreprise est un moment clé, pour le dirigeant ou la dirigeante, pour sa famille, pour l’entreprise et pour ses salariés. C’est un processus complexe qui demande beaucoup de préparation et d’anticipation. 

C’est pour le dirigeant ou la dirigeante une épreuve, un moment de dévoilement. Beaucoup de sujets, y compris des sujets intimes, devront être mis sur la table.  C’est un moment difficile à titre personnel de détachement, de changement de posture, de nouveau projet de vie.

Les enjeux de la transmission d’entreprise

Les enjeux purement techniques (financiers, juridiques, fiscaux), sont souvent les mieux adressés, les spécialistes existent et les solutions sont bien connues. Plus difficiles sont les sujets personnels, émotionnels, familiaux. Les enjeux pour soi, pour sa famille et pour l’entreprise. La vision et l’ambition de celui qui transmet et de celui qui reprend. 

Ce n’est pas facile pour un dirigeant de dételer. Surtout quand il est le fondateur de l’entreprise qu’il transmet.

L’anticipation et la préparation sont indispensables.

  • Le premier enjeu c’est la pérennité de l’entreprise et des équipes. Quel est pour l’entreprise le meilleur schéma ? De quoi a-t-elle besoin ? Comment l’entreprise va-t-elle trouver une nouvelle dynamique ? La transmission saura-t-elle lui apporter une pérennité voire une accélération grâce à l’apport de nouvelles idées, de nouvelles énergies. Rater le passage de témoin c’est un échec pour l’entreprise et pour le dirigeant.
  • Ensuite, l’enjeu est aussi familial : la valeur de l’entreprise va brusquement se matérialiser. La famille va se découvrir riche et va devoir parler d’argent. Comment va-t-elle s’y prendre ? Comment vont s’organiser les liquidités familiales ? 

  • L’enjeu est personnel : la transmission est aussi pour le dirigeant la matérialisation d’un succès professionnel. L’entreprise porte parfois son nom. Comment s’en détacher ? Quel est son projet personnel : quand on transmet à 60 ou 70 ans, on a encore une importante espérance de vie.

Les questions importantes à se poser

Dans le cas d’une cession intrafamiliale, de nombreuses questions se posent également : qu’est-ce qu’on transmet ? un patrimoine ? un mode de leadership ? une mission d’entreprise, une responsabilité sociale, une histoire, un business modèle, une culture, une ambition ? Est-ce qu’on transmet un nom, une marque, une émotion, une équipe, un savoir-faire ? quelle est la situation financière de l’entreprise à date ? Comment cela pèse dans les scénarios de transmission ? 

Quelles sont les conséquences pour l’entreprise d’une cession industrielle à un concurrent ? D’une cession intrafamiliale ? Le management opérationnel de l’entreprise doit-il obligatoirement être assuré par un membre de la famille ? Est-ce mettre l’entreprise en danger de la sortir d’une gouvernance familiale ?

Toutes ces questions devront être posées avec le maximum d’anticipation. Le dirigeant devra lutter contre son propre déni, à commencer par le déni qu’à partir d’un certain âge, les salariés, les fournisseurs, la famille, tout le monde se pose la question de sa transmission.

Quelle gouvernance sera la plus appropriée. Faut-il que le dirigeant cédant garde un rôle dans la gouvernance ? Quel est le rôle d’un Conseil de surveillance ? D’un chairman ? comment passer de CEO à Chairman ? est-il préférable que le chairman vienne de l’extérieur ? Est-il utile pour l’entreprise d’intégrer des administrateurs indépendants ? 

Que se passe-t-il en cas de décès prématuré du dirigeant ? faut-il instaurer une limite d’âge ?

Dans ce webinaire sont abordées sans tabou les questions essentielles liées à la transmission. Il s’adresse aux dirigeants propriétaires, au dirigeants repreneurs, aux familles d’entrepreneurs. 

Voir le replay du webinaire

Découvrez nos offres de coaching professionnels : 

  • Coaching de dirigeant : pour les dirigeants d’entreprises de toutes tailles et secteurs d’activité qui ont profondément envie de développer leur entreprise et eux-mêmes.
  • Coaching d’équipe : afin d’accompagner un comité de direction et de répondre à l’ensemble de ses besoins.
 Partager