Le coaching en entreprise : deux métiers plutôt qu’un !

03 juillet 2020

Le marché du coaching en entreprise est en forte évolution depuis 10 ans environ. Ce qui est logique, puisque c’est un métier encore jeune en France.

En 2010, le coaching, principalement comportemental, s’adressait aux managers et dirigeants de grandes entreprises.

 

Depuis lors, le coaching s’est élargi aux PME, scale up et ETI.

 

Avec une approche de coaching renouvelée qui embrasse désormais trois objectifs congruents, à savoir développer :

 

  • La valeur de l’entreprise ;
  • Les compétences du dirigeant et de son équipe proche dans le métier de dirigeant ;
  • Le plaisir et l’équilibre de vie du dirigeant et de son équipe proche.

Ce type de coaching à destination des PME et ETI, plutôt opérationnel et business, s’est progressivement imposé. Il embrasse le coaching du dirigeant et de son Codir car le coaching doit développer la locomotive (le dirigeant) et le premier wagon (le Codir).

 

Ce coaching est au croisement de plusieurs techniques d’accompagnement :

 

  • Coaching – L’art de l’écoute de la prise de conscience ;
  • Consulting – L’art de la recherche de solution et de la mise en action ;
  • Formation – L’art du développement des compétences techniques et comportementales ;
  • Médiation – L’art de la gestion des conflits ;
  • Codéveloppement – L’art de la progression à plusieurs.

Cette approche est principalement adressée par des coachs ex dirigeants. Qui peut mieux qu’un dirigeant accompagner de façon opérationnelle un autre dirigeant ?

 

Face à cette nouvelle approche du coaching, les grandes entreprises commencent à segmenter leur usage :

 

  • Pour les managers, coaching comportemental réalisé principalement par des cadres de grandes entreprises devenus freelances ;
  • Pour les dirigeants, coaching opérationnel / business (qui inclut le bloc comportemental) réalisé principalement par d’ex dirigeants formés à plusieurs techniques d’accompagnement (coaching, conseil, formation, médiation, codéveloppement). 

Ce double usage pose la question du développement des compétences des coachs. 

 

Le coaching comportemental est parfaitement traité par de nombreuses et excellentes écoles.

 

A l’inverse, le coaching opérationnel / business, qui comprend une dose de coaching comportemental, nécessite une formation spécifique que Visconti délivre à ses partners depuis maintenant 10 ans à travers sa propre école interne. 

 

C’est pour nous la seule façon d’adresser les besoins de nos clients dirigeants et membres du Codir :

 

  • Multi-techniques d’accompagnement ;
  • Maîtrise du métier de dirigeant ;
  • Impact concret sur la valeur de l’entreprise.

En un mot, le coaching en entreprise se développe vite et bien, autour de deux métiers qui correspondent à des besoins différents.

 

Et vous, lequel de ces deux métiers de coachs vous correspond le plus?

 

VISCONTI Partners

 Partager